Nous jouons au Pistouval, ça se trouve derrière l’église, en Haute-Garonne. Hier, sur Terre, les Européens ont assisté à une jolie petite eclipse de Lune pas dégueu. Mais notre équipage n’y est pour rien. En première partie, une étoile occupe la scène avec ses musiciens : Agathe Da Rama qui mérite d’être écoutée 7 fois et d’être vue sur scène.

Le lecteur qui souhaiterait s’inspirer de ma méthodologie de communication, trouvera plus bas mes secrets de fabrication de l’affiche « non-officielle » du concert.


Makemake avec son petit satellite (MK2)

Là où la main de l’Homme n’avait jamais mis le pied.

Nous sommes partis il y a un mois. Que le temps passe vite. Souviens-toi, c’était le 21 juin. L’autre jour, je me tenais près du hublot central en compagnie du lieutenant Pazzesco. Tandis qu’il me racontait combien la cité américaine de Houston lui manquait, nous regardions le paysage époustouflant de l’espace. Je me souviens que nous nous trouvions encore dans la ceinture de Kuiper. Nous vîmes alors le vaisseau dépasser une grosse boule spatiale magnifique. Sur ladite boule figurait une indication écrite sur un panneau clignotant : « 136472 » . Pazzesco interrogea immédiatement l’ordinateur de bord. L’intelligence artificielle fournit bien vite une réponse : « 136472 est la désignation internationale de la planète naine plutoïde Makémaké. » Je remerciai aimablement la créature numérique mais le lieutenenant me poussa du coude pour me signifier qu’il ne faudrait pas que l’ordinateur de bord s’habitue à être remercié pour des broutilles. Un bref instant, je pus lire dans le regard de Pazzesco une excitation sourde à l’idée que nous pourrions nous poser sur ce caillou désertique encore inexploré. Pour l’heure, nous ne pouvions que posséder du regard cette petite planète, méprisée de tous les livres d’école terrestres. Pour quelques minutes encore, Makémaké était nôtre et nous étions si proches d’un monde où la main de l’Homme n’avait jamais posé le pied.

Note pour plus tard : Composer un titre musical original qui parlerait d’une famille qui part faire un pique-nique sur Makémaké (hémisphère nord) en soirée, au clair de MK2.

Si comme le lieutenant Pazzesco et le Dr Gomboc, tu veux en savoir plus sur la planète Makemake de notre système solaire, tu peux lire Wikipedia et consulter les éphémérides détaillées de 136472 Makemake sur The Sky Live. A toute fin utile, le Dr Gomboc précise ici les spécifications astronomiques de l’objet céleste (sauf coordonnées GPS) :

demi-grand axe 45.71ua
Périhélie 38.58ua
Aphélie 52.837ua
Excentricité 0,15
Vitesse orbitale 4,389km/s
Anomalie moyenne 213,92°

Pour créer l’affiche que vous voyez ci-dessous, le Dr Gomboc a dû mobiliser différents procédés.

  1. Utilisation de la photo du Commandant Kastex (nom de code Rocket Trumpet) ; l’accord de l’intéressé est théoriquement requis ;
  2. Bidouillage sur l’application « Mirror Lab » (disponible sur smartphone) ;
  3. Recherche d’une inspiration esthétique (différentes approches existent, j’ai pour ma part scruté intensément la voûte étoilée, un verre de rhum à la main et Désobéir : le petit manuel dans l’autre main) ; 
  4. Après, j’ai rajouté la Lune et un triangle, j’ai mis un filtre et du texte, et le tour était joué.

Fin du communiqué
38ème jour

Communiqués

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *